Le 11 novembre (logo)Le 11 novembre

Écouter Lettre à un poilu

Lettre à un poilu
 
Mon cher Golven, tu n’avais pas vingt ans
Comme tes parents, tu travaillais aux champs
Quand on t’a dit faut partir aux frontières
Dans quelques semaines tu reverras ta mère.
 
Fleur au fusil mais peur entre les dents
En train tu as rejoint ton régiment
Au bout du monde, sans vraiment d’entraînement
On t’a lancé à l’assaut de l’Allemand
 
Au premier feu tu as vite compris
Que la guerre ne serait pas tôt finie
Dans la tranchée, tu as connu le froid
Les poux, la faim, la soif, la peur, l’effroi
 
Tu écrivais aux parents aux amis
Tous tes malheurs et le mal du pays
Toutes les horreurs chaque jour rencontrées
Les gaz, les bombes et les copains tombés
 
Tu as appris que cette méchante guerre
Avait besoin de tes frères, de ton père
Qu’ils connaîtraient eux aussi lance-flammes,
Chars et obus, toutes ces choses infâmes.
 
Tu es tombé par un petit matin
Dans une attaque du côté de Verdun.
Tu es parti la face contre la terre
En souhaitant que ce serait la dernière.
 
Paroles : Elèves de CE2-CM1 de l’école Notre Dame de Taupont et Patrick POUDELET - Musique : Patrick POUDELET
La Marseillaise
 
Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !
 
Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons !
 
(Couplet 7 : dit « couplet des enfants »)
 
Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus,
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre !
 
Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !
 
Rouget de Lisle