Avec un jeu de cartes suite

Voici la suite des jeux avec des cartes

1) ordre décroissant :

Reprendre le jeu “ordre croissant” dans la rubrique “avec un jeu de cartes” et commencer par le 10 pour descendre jusqu’à l’as. Cela permet à l’enfant d’apprendre à compter à rebours.

2) les cartes cachées : se joue à 2

objectif : désigner une quantité qu’on ne voit pas.

MS : un joueur prend les 5 ou 6 premières cartes d’une couleur (cœur, carreau, trèfle ou pique) et l’autre fait la même chose avec une autre couleur.

GS : La même chose mais on peut aller jusqu’à 10 cartes selon les capacités de l’enfant.

On étale ses cartes à l’envers sur la table et on les bouge pour les mélanger un peu. Un joueur prend 3 cartes parmi celles de son adversaire sans les montrer et les met en tas, à part et à l’envers (pour les GS on prend plus de cartes si on en a mis plus). L’autre joueur fait de même.

On reprend ensuite ses cartes. On en a maintenant moins qu’au début . On garde en tas à l’envers les cartes prises à l’adversaire

Comme les enfants ont beaucoup de difficultés à tenir des cartes dans les mains, ils peuvent les étaler à l’endroit devant eux. Peut-être dans l’ordre au début pour qu’ils puissent repérer plus facilement les cartes manquantes puis par la suite ils les placeront dans le désordre.

Ensuite, chacun leur tour, les joueurs demandent à l’adversaire une carte qui leur manque. L’adversaire regarde dans son tas de cartes retournées à l’envers et la donne au joueur. Si le joueur se trompe (c’est à dire qu’il demande alors qu’il l’a déjà dans son jeu), il n’obtient rien et c’est à l’autre joueur de demander.

JPEG - 785.5 ko

LES RÉUSSITES  :

Attention par définition une réussite ne se réussit pas à chaque fois loin de là !!! Il faut donc bien faire comprendre et accepter à l’enfant qu’il ne va pas forcément gagner !

3) réussite 1 : faire 5 avec deux cartes :

objectif : faire des paires de cartes dont la valeur totale est 5

matériel : les 4 premières cartes des 4 couleurs donc 16 cartes.

Les 16 cartes sont bien mélangées puis mises en tas à l’envers. C’est la pioche.

L’enfant retourne les 3 premières cartes de la pioche puis les aligne à l’endroit sur 3 emplacements qu’on peut matérialiser pour aider l’enfant (mettre trois feuilles de papier les unes à côté des autres et cela restera les 3 emplacements jusqu’à la fin de la partie).

Puis, l’enfant retourne une carte de la pioche et vérifie si avec cette carte il peut faire 5 avec une des 3 cartes posées sur les emplacements :

  • S’il ne peut pas, cette carte retourne sous la pioche, elle reviendra plus tard.
  • S’il peut faire 5, il prend la carte concernée parmi les 3 et les met toutes les deux ensemble à l’écart, elles sont gagnées. Un emplacement ne peut jamais être vide, dès qu’une carte a été prise on doit la remplacer par la première carte de la pioche.

La réussite est terminée quand toutes les paires de 5 ont été trouvées.

PNG - 40.1 ko
deux cartes pour faire 5
PNG - 31.8 ko
deux cartes pour faire 5

4) réussite 2 : faire 10 avec deux cartes :

Pour les enfants les plus à l’aise, on peut faire la même réussite mais en cherchant les paires pour faire 10.

Le jeu est identique mais il faut les 9 premières cartes de chaque couleur (36 cartes) et il faut faire 6 emplacements au lieu de 3.

Bons jeux !

2 cartes pour faire 5 2 2 cartes pour faire 5 1